AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !

Aller en bas 
AuteurMessage
Minako Nadeshiko

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 26
Localisation : J'en sais rien, parce que je me suis encore perdue là ! xD

Compétences
Compétence Active:
Compétence Passive:

MessageSujet: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Lun 25 Juil - 21:24



Nadeshiko Minako



    { I : Let's go. }

    « Kotomi Ichinose | Clannad »




      Nom : Nadeshiko
      Prénom : Minako
      Surnom : Si vous arrivez à devenir ami(e) avec elle, vous pouvez l'appeler Mimi' ( mignon hein ? ^^ ), mais les autres élèves la surnomme: ''Le Démon''.
      Âge : 16 ans
      Établissement : Ouran
      Classe : Première B
      Groupe : Caïras
      Orientation sexuel : Hétéro
      Origine et Nationalité : Japonaise à 100%
      Passion(s) : Dormir, lire et écouter de la musique...
      Compétence active:
      Compétence passif:

      « Même si je suis un ange déchu, pris entre la lumière et les ténèbres, j'avance et s'est tout... »

    { II : Physical appearance }


    « Ne te fies pas à mon apparence, je ne suis pas celle ce que je semble être... »

    Spoiler:
     

    Décrire mon perso, vous dites ? Mais pourquoi il faut toujours qu'on finisse par nous poser cette question-là ? C'est un interrogatoire, s'est ça ? Enfin bon passons...

    Minako est une jeune fille aux longs cheveux bleus foncés qui s'arrêtent juste un peu plus bas des fesses et qu'elle attache toujours deux petites mèches avec de longs rubans bleus, de grands yeux bleus tels des saphirs, une peau très pâle, à la poitrine à faire tomber les mouches (c'est ce que les gens du coin disent), une silhouette mince, fine et à l'allure féline, des fines jambes, et elle mesure 1m65 et pèse 58 kg. À plusieurs endroits de sa peau, on y retrouve des cicatrices qui semblent très vieilles (dont une entre les yeux et une autre sur la jambe gauche).Maintenant, parlons un peu de ses goûts vestimentaires. Pour les couleurs, elle préfère de loin les couleurs sombres, comme le rouge vin ou sang, le noir, le bleu foncé et tout ce qui plus sombre. Bien sûr, les autres couleurs lui vont très bien, mais disons qu'elle aime porter ce qu'elle aime vraiment. Notre demoiselle aime bien s'habiller avec des trucs de filles; les robes, les rubans dans les cheveux, les bijoux et tout ça. Cependant, il lui arrive parfois de s'habiller comme un garçon, juste pour s'amuser. Elle aime bien la sensation qu'apporte les pantalons et les autres vêtements pour hommes. Si on devait donner un nom à son look se serait; Gothique. Elle porte presque toujours des vêtements noirs avec de la dentelle, de la soie et des bottes de cuir de la même couleur que sa robe, du maquille noir sur les yeux et les lèvres, du vernis noir sur les ongles ainsi que des bijoux moitiés-métaux et moitiés-féminins ou d'autres sortes de vêtements ou d’accessoires gothiques. Évidement, quand elle va à l'école, elle porte l'uniforme obligatoire, mais elle rajoute toujours son petit grain de sel, dans son look malgré tout. Elle cache aussi un tatouage, situé juste derrière son épaule droite, derrière ses vêtements pour que personne ne puisse le voir.

    Son tatouage
    { III : Character }


    « Derrière toute belle âme blanche, se cache une facette sombre et noire... »

    Que dire sur la personnalité notre chère amie amnésique ?

    Que dire sur la personnalité notre chère amie amnésique ? Et bien disons qu'au niveau des apparences, une vraie dure à cuire. Vulgaire, violente, rebelle et détestant qu'on lui donne des ordres, tous ceux et celles qui ont croisé son chemin, et qui l’ont un peu trop harcelé, se sont ramassés à l’hôpital pendant un bon moment. Donc, éviter de la provoquer, parce qu'elle peut se montrer détestable quand elle le veut ! Elle est aussi manipulatrice, parfois, et ne se gêne jamais de le dire, et d'inviter son entourage à en faire autant qu'elle. Elle semble aussi avoir tout ce qui est typique dans le comportement d'une personne rebelle: sombre, solitaire, insensible, têtue, détestable, sadique, froide comme la glace et un peu je-m'en-foutisme, qui a tendance à se laisser emporter par ses émotions, parfois. Elle est peut-être pas experte en arts martiaux ou autres sports de ce genre, elle sait néanmoins se défendre. De toute manière, se n'est pas tout le monde qui voudrait s'approcher d'elle, comme on la surnomme: Le Démon.

    Mais qui est-elle, au fond d'elle-même ? Et bien disons qu'elle est une personne de très sensible, douce et possédant une très grande timidité. Comme elle cache ce côté d'elle – trouvant que cela ne ferait que montrer sa faiblesse, les autres élèves ignorent à quel point ils ratent quelque chose de ne pas l'avoir à leurs côtés. Rêveuse, maladroite, très fragile psychologiquement, très émotive, et ayant une confiance en elle-même presque inexistante. Malgré ces défauts, elle possède ses propres qualités; philosophe, mature, empathique, possédant un bon jugement moral et cachant une grande générosité au fond de son grand cœur. Comme elle timide et qu'elle parle peu, il lui est très difficile de parler, surtout s'il s'agit d'elle-même, parce qu'à chaque fois sa gorge se met à se serrer et s'est pourquoi elle n'arrive pas à parler, tellement que ça lui fait mal.

    Pour ce qui en est de ses goûts, elle aime les sucreries, la lecture, écouter de la musique, se reposer tranquillement, regarder les nuages, le jour, et les étoiles, la nuit, et adore les félins (en particulier les chats).

    Par contre, elle n'aime pas les pervers, les gamins, les immatures, les crétins, les gens ignorants qui jugent sans prendre le temps de connaître, se faire déranger, se faire draguer ou complimenter par quelqu'un (si cela arrive, elle devient toute rouge tomate et finit toujours par s'évanouir), se faire dire ce qu'elle doit faire et perdre son temps pour rien.

    Particularités: Elle cherche son âme sœur, depuis longtemps. Et il lui arrive parfois de tomber amoureuse de n’importe qui, trop rapidement, mais ça finit toujours par passer. De plus, il lui arrive très souvent de pleurer et de s'apitoyer sur son sort, quand elle est toute seule dans son coin, et ce pendant des heures durant. Elle veut qu'absolument personne ne la touche, bizarrement.

    { IV : Story }


    Ce qui est bien dommage s'est qu'elle ne se rappelle plus du tout de ce qui s'était passé, avant son réveil dans cette chambre aux couleurs affreuses et répugnantes que les filles aiment d'habitude, à son jeune âge. Pourquoi ? Parce qu'aussi étrange que cela puisse paraître, elle a perdu la mémoire, et ne se souvient uniquement de comment elle s'appelait: Minako Nadeshiko. Pourtant, il y a peu de temps encore, elle souriait, riait et s'amusait avec les autres enfants de son âge et avec tout ceux et celles qui lui étaient proches.

    Notre demoiselle a vu le jour en venant au monde lors du douzième jour frais de novembre, quelque part dans les environs de Tokyo. L'accouchement avait été très difficile pour sa mère qui avait failli perdre le combat en la mettant au monde. Heureusement, sa bonne santé l'avait grandement aidé à résister et à surmonter la douleur. Quand il la prit dans ses bras, son père disait que déjà elle ressemblait beaucoup à sa mère et que cela serait sûrement encore le cas en grandissant. C'était bien vrai. Comme il l'avait dit, notre demoiselle se mit à ressembler de plus en plus à sa maman en grandissant. Au début de sa vie, elle était comme toutes les autres filles de famille riche. Joyeuse, souriante, gentille et sociable, c'était un un vrai petit ange, selon les dires de ses professeurs et de ses parents. Elle est entrée à Ouran au primaire dès qu'elle ai eu l'âge de pouvoir fréquenter l'école. Même si elle avait beaucoup d'amies là-bas, son meilleur ami était un jeune garçon du nom d'Akimitsu, qu'elle appelait affectueusement Aki-kun – ou Onii-san.

    Il était le fils d'une famille économiquement parlant fort importante et était dans la même classe que notre demoiselle. Ils étaient devenus amis lors d'une partie de cache-cache, ayant tous les deux choisis la même cachette. Depuis, ils ne se sont plus quitté d'une semelle. Ils passaient beaucoup de temps ensemble et semblaient même inséparables. Ils adoraient taquiner les professeurs et le personnel de l'école dans leurs travaux et jouer à toutes sortes de jeux, mais ce qu'ils aimaient faire le plus, c'était de lire des livres ensembles, pendant les récréations, même en hiver. Accotés sur le tronc de l'arbre, les deux enfants lissaient tranquillement un gros livre, alors que les autres enfants jouaient, leurs mains se touchant de temps en temps, sans faire exprès. Mignon pas vrai ? Un jour, elle lui a murmuré tendrement à l'oreille;

    - Je t'aime, Aki-kun.

    Il semblait bien surpris d'entendre cela venant d'une jeune fille de famille riche et il répondit que lui aussi il l'aimait et qu'il était très content de l'avoir comme meilleure amie. Il n'avait pas compris qu'elle était en train de lui avouer ses sentiments, mais elle fit mine de rien tout simplement. Ils firent donc la promesse de rester amis pour toujours, quoi qu'il arrive. Une promesse d'enfance, leur petit secret quoi Pour cela, ils donnèrent l'un à l'autre un objet qui leur appartenait afin de se rappeler de cette promesse. La jeune bleutée lui avait donné une petite croix d'argent sur une chaîne avec comme motifs à l'intérieur de simples lignes qui allaient dans tous les sens, aux pointes se séparant en trois et se courbant vers l'extérieur et décorée de fausses pierres noires. Cet objet avait appartenu à sa grand-mère, auparavant et elle l'avait donné à sa mère, avant de mourir. Sa mère n'a jamais pût se résigner à le mette et s'est pour ça qu'elle le lui a donné. Elle trouvait que s'était l'objet idéal pour qu'il se souvienne de leur promesse. Quant à au garçon, il lui avait donné un médaillon d'argent en forme de cœur et décorée de faux diamants. Ainsi ils scellèrent leur promesse d'amitié pour de bon.

    Malheureusement, quelques temps plus tard, Aki dût partir pour aller étudier à l'étranger. Quand elle a appris la nouvelle, Minako s'est effondrée en larmes, dans l'instant. Elle ne l'acceptait pas. Ils avaient promis de rester amis pour toujours, mais le voilà qui part sans même laisser un mot. Ce départ soudain lui sérieusement brisé le cœur, mais elle gardait espoir qu'elle pourrait revoir Aki, un beau jour. Elle l'attendrait, peu importe le temps que ça prendra, s'était-elle promise. Qui aurait crût que ce cher petit ange serait devenu, plus tard, un véritable démon ? Personne, sans doutes. Surtout si en croit tout ceux qui l'ont connu, avant qu'elle ne perde la mémoire.

    Elle était âgée de neuf ans, quand cela arriva. La chambre de la fille était presque complètement plongée dans l'obscurité, étant donné que les rideaux de sa fenêtre étaient tirés et que cela laissait la lumière des éclairs traverser la fenêtre pour entrer dans la chambre et l'éclairer de tout leurs éclats. Minako dormait, paisiblement, dans son lit sans que rien ne vienne la déranger dans son sommeil. C'était comme ça jusqu'à ce qu'elle entende un étrange bruit qui la réveilla soudainement. Sursautant de peur, sur le coup, elle regarda de tous les côtés pour voir d'où venait ce bruit. Voyant qu'il n'y avait absolument rien du tout, elle tenta de se calmer en prenant de grandes respirations. Mais le bruit se fit de nouveau entendre. Tremblant de tout son corps, elle se leva pour aller voir ce qui se passait. Une très grosse erreur de sa part, suite à ce qui va se passer d'ici peu.

    Marchant lentement dans les sombres couloirs de la résidence, son corps ne cessait de trembler comme une feuille à cause de la peur que procurait cette inquiétante atmosphère. Plus elle marchait devant elle, plus la peur s'empara de sa conscience. Elle voulait revenir dans sa chambre, mais ses jambes n'obéissaient pas et continuaient d'avancer devant elle. Pourtant, elle avait si peur, toute seule dans ce corridor. Heureusement, la lumière de la lune traversait à travers les fenêtres présentes et éclairait l'endroit où elle se trouvait. Lorsque le bruit se fit entendre une nouvelle fois, ses jambes arrêtèrent enfin de bouger. Elle hésita à se retourner pour voir ce qu'il y avait derrière elle. Le son se répéta plusieurs fois de suite et il semblait se rapprocher de plus en plus. Tout doucement, elle tourna la tête vers l'arrière.

    Il n'y avait rien. Absolument rien du tout. Le vide total. Elle était donc bien seule. Enfin, c'était ce qu'il lui semblait être. Elle sentit quelqu'un l'attraper par l'arrière. Surprise et prise de panique, elle tenta de se libérer en se débattant de toutes ses forces. Ça n'a pas été facile, mais elle finit par se libérer, peu après, en venant mordre la main de son agresseur qui ne pouvait s'empêcher de crier de douleur. Ainsi, sans prendre le temps de voir qui était son agresseur, elle se mit à courir partout dans les couloirs de la résidence. Elle courait et courait le plus vite possible, en prenant au hasard plusieurs couloirs pour lui échapper.

    Au bout de plusieurs secondes bien longues, la fillette s'arrêta pour reprendre son souffle et voir où elle était rendue, maintenant. En regardant tout autour d'elle, elle ne sût où elle était. Cependant, elle entendit de nouveau les bruits de pas se rapprocher et elle se mit à courir de nouveau. Elle ne savait plus du tout quoi faire. Elle ne savait pas où se cacher pour tenter de lui échapper, mais même si elle trouvait une bonne cachette, le kidnappeur finirait sans doutes par la retrouver. Sans se poser de questions, elle accéléra le pas en cirant à l'aide, partout où elle allait. Quelqu'un allait sûrement finir par l'entendre non ? Peu après, elle arriva dans le hall d'entrée et décida sur un coup de tête de descendre en bas.

    Par malchance, dans sa course, elle perdit l'équilibre et tomba dans l'escalier de l'entrée, qu'elle déboula en vitesse jusqu'en bas. Le choc sur sa tête avait été si violent qu'elle perdit sa conscience et sa mémoire. C'est à partir de ce moment-là, qu'elle oublia toutes les personnes qui avaient fait partit de sa vie jusqu'à présent.

    ''Tout est sombre et obscure. On ne pouvait rien voir du tout. Il y régnait un froid glacial et intense. Ça en était insupportable pour n'importe qui. Aucun son ne se faisait entendre tout autour. Elle sentit sa tête lui apporter une certaine lourdeur et lui faisait atrocement mal. Avec difficulté, elle ouvrit les yeux et leva la tête vers l'horizon. Tout était devenu blanc, maintenant, autour d'elle. D'un blanc vraiment aveuglant. Tout ce qu'elle pouvait voir n'était rien d'autre, qu'un désert infinis blanc. Un désert blanc comme neige, sans fin.

    Soudain, quelque chose aveugla encore plus la vision de la jeune fille. Elle finit par distinguer quelqu'un se trouvait à quelques mètres d'elle. C'était un jeune garçon. Un enfant de six ou sept ans, au moins. Elle n'arrivait pas à voir son visage. Mais elle savait que l'enfant était tournée vers elle. Sans qu'elle sache pourquoi, elle leva la main droite, en direction du jeune garçon.

    - Onii-san... Aide-moi... Je t'en prie... Ne m'abandonne pas ici...

    La voix de Minako était celle d'une petite fillette, apeurée par l'inconnu. Pourquoi l’appelait-elle le garçon ''Onii-san'' ? Avait-elle réellement un frère ? Ou était-ce seulement un mauvais rêve causé par son imagination. Elle n'en savait rien. Elle sentit, soudainement, une atroce douleur dans son corps. Elle n'arrivait plus à se lever. Et un goût... Un étrange goût était dans sa bouche. Un liquide tiède au goût... assez familier. C'est alors qu'elle comprit. Elle regarda le sol... qui était complètement couvert de sang. D'où venait ce sang rouge vif ? Était-ce le sien ? Possible... Mais comment le prouver ? Elle jeta, alors, un regard de pitié et vers le gamin. Mais celui-ci n'eut aucune réaction.

    - Mais qu'est-ce que tu fais ? Allez viens, lui répondit-il en souriant en sa direction

    Il se mit alors à courir vers l'horizon blanc, tout en gardant le sourire et en riant. La jeune fille, prise par la panique, sentit de chaudes et abondantes larmes couler le long de ses joues rosées.

    - Où vas-tu, cria-t-elle avec le bras droit, toujours dans la même direction, Ne m'abandonne pas, s'il-te-plaît ! ONII-SAN !!!!!!!!

    Un flash lumineux l'aveugla. Et puis.... plus rien.... avant de se réveiller dans un monde de cauchemar qu'est la réalité...


    Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle avait la main droite, dans la même direction que dans ce ''rêve''. Elle était maintenant assise sur le fameux lit ou elle y était endormie, depuis quelques temps déjà. Des larmes coulaient toujours le long de ses joues.

    - Où... où suis-je, se dit-elle en laissant tomber son bras droit sur le lit.

    Elle se mit, alors, à examiner la pièce ou elle était. C'était une pièce tout simple qui contenait un lit, où elle était en ce moment, une lampe qui éclairait la pièce, un bureau de travail et pleins de trucs roses et colorées pour filles; des peluches, des poupées, des trucs supers mignons, et pleins d'autres encore. Son corps tout entier se mit à trembler. Cette couleur... il y en avait trop. Beaucoup trop. Un sentiment de profond dégoût s'empara d'elle. Tranquillement, elle se leva de son lit et chercha quelque chose dans toute la chambre. Elle n'aurait sût le décrire, mais elle le cherchait quand même. En fouillant dans les tiroirs du bureau qu'elle trouva une paire de ciseaux très tranchantes. Tremblante comme une feuille, elle prit la chose dans ses mains. C'était un peu lourd, mais pas assez pour qu'elle ne puisse pas l'utiliser. Tournant lentement son regard la pile de peluches, elle en prit un et se mit à le déchirer et à le découper en petits morceaux. Elle fit la même chose avec les autres peluches, dont aucun d'entre eux ne furent épargnés. À mesure que les secondes passaient, une étrange agressivité s'empara d'elle et, avec ces ciseaux, elle s'attaqua à tout ce qui la dégoûtait; c'est-à-dire, ces petites choses mignonnes et colorées. Elle ne pouvait tout simplement pas les supporter. Tout simplement pas ! Elle ferma les rideaux, déchira tous les draps du lit ainsi que les vêtements qui étaient rangés ici, envoya au sol tout ce qui se trouvaient sur le bureau de travail d'un rapide et brutal geste du bras. Rien n'était épargné, absolument rien du tout.

    Bientôt, il ne resta plus qu'un grand miroir de chambre. Minako regarda son reflet et fut dégoûtée par ce qu'elle voyait d'elle-même. Faible et fragile, comme la glace. Semblable à un cafard qu'on écrase avec son pied pour s'en débarrasser. Elle ne pourrait jamais accepter d'être aussi faible. Jamais. Jamais. Jamais ! À cette instant, elle coupa ses longs cheveux bleus avant de jeter un coup de poing brutal, en criant de rage, dans cette chose qui faisait ressortir cette même faiblesse et qui se fracassa en mille morceaux. Sa main saignait abondamment, mais elle ne versait pas la moindre larmes et semblait ne pas avoir d'expression de douleur dans le regard. Elle laissa son dos s'accoter sur le mur d'à côté et baissa le regard vers le sol. Peu après, ses parents sont entrer en panique, accompagnés de leur majordome, du médecin de famille et d'une de leurs domestique. Le médecin déchira un morceau de tissu et s'empressa de stopper le sang, avant de l'amener dans une autre pièce pour enlever les quelques petits morceaux de miroir qui étaient restés entrés dans sa peau et terminer de soigner sa blessure, ils lui demandèrent ce qu'il lui avait pris de faire ça. Elle répondit qu'elle n'en savait rien.

    Cela intrigua fortement ses parents vu qu'ils connaissaient pourtant bien leur fille. Ne sachant que dire, sa mère vint la prendre dans ses bras;

    - Minako... dit-moi ce qui ne va pas, ma chérie.

    En guide de réponse, celle-ci prononça une phrase bien déroutante;

    - Minako ? C'est qui ça ? Et vous êtes qui, vous ?

    Vous n'imaginez pas le choc qu'ils ont eu. Devant une telle réponse, ses parents ne savaient que dire. Ils n'arrivaient pas à croire ce qu'elle disait. Non, en fait, ils ne voulaient pas y croire. Pourquoi posait-elle des telles questions, alors qu'

    - Mais que dis-tu là, ma chérie ? C'est moi, ta maman.

    - Ma maman ? J'ai... une maman moi ?

    - Évidement voyons. C'est moi, ta maman.

    - Je... je... je ne m'en souviens pas.

    Ils lui montrèrent alors des vieilles photos d'elle avant la tentative de kidnapping. On pouvait voir son ancienne elle devant différents décors, dans divers situations avec tant d'émotions différentes. Pourtant, malgré toutes les preuves qu'ils avaient et les efforts déployés, elle ne se rappelait de rien. Ni de son père ni de sa mère. De personne en fait. Elle bougea négativement la tête en guise de réponse. Sa mère s'est effondré au sol en pleurant. Ne pouvant rien faire de plus, ils continuèrent donc de l'élever comme si de rien n'était.

    Elle avait changé et pourtant, elle avait gardé le médaillon que lui avait donné Aki, avant de partir. Elle avait comme une sorte d'attachement à cet objet et elle ne voulait s'en débarrasser. Non, elle ne pouvait pas en fait. Elle sentait qu'elle devait le garder pour une raison quelconque. Quoi qu'il en soit... toute la belle innocence de l'ancienne Minako avait disparue. Elle avait complètement changée, dans tous les sens du terme. Elle n'avait plus les mêmes goûts qu'avant dans certains jeux, mais aussi dans le choix de ses vêtements, dans ses préférences, dans le choix du repas à la cafétéria et pleins d'autres choses encore. Mais ce qui intriguait le plus dans ces changements, c'était son comportement. Elle était devenue plus agressive, plus violente et elle ne souriait plus comme avant. Bref, tout était différent. Comme par exemple, elle s'était battue contre une espèce de chipie qui n'arrêtait pas de l'énerver quand elle le voulait. Sans crier gare, elle s'était jeté sur elle pour commencer à la battre, sous les yeux apeurés des autres. Si les surveillants ne l'avaient pas arrêter, qui sait comment cela aurait terminé. C'est comme ça que commença que sa réputation de racaille.

    Notre demoiselle était toujours seule dans son coin, parce que les autres enfants la fuyaient à cause de ce changement de comportement radical. Cependant, ils avaient peut-être raison, en fin de compte, de la fuir ainsi. À force de garder tout ça en elle, notre jeune demoiselle a fini par se mettre à haïr tout et chacun. Évidemment, elle n'en disait rien. Mais, plus le temps passait, plus les gens la méprisaient encore davantage. Durant tout ce temps, elle passait son temps à lire des livres, se promener seule, et rester en solitaire dans son coin, car elle n'appréciait pas l'ambiance joyeuse qui régnait ici. Elle était différente des autres, et elle le savait. Elle alla jusqu'à mépriser tous ceux qui se mettraient sur sa route, sans le regretter.

    Quand on la regardait, on se demandait bien ce qu'il avait pût lui arriver pour se retrouver dans cet état. Tant de questions qui restaient sans réponses. Comme elle ne disait rien, les autres enfants ne pouvaient pas le savoir. Ceci renforça la peur, la méfiance et le doute chez les gens envers elle. Sa réputation en pris un coup. Une douloureuse et triste solitude... Le temps passa, depuis ce jour, et la jeune amnésique était, maintenant, toujours la même qu'elle était devenue. Quand les gens lui faisaient une quelconque remarque, la jeune demoiselle les regardait, alors, dans les yeux et leur répondait de manière brutale que c'était pas de leurs affaires, avant de les battre violemment.

    En grandissant, son agressivité ne changea pas. Bien que certains ont essayé de lui demander ce qu'il lui était arrivé, ils ont tous finis sous les coups violents de la colère de la demoiselle. Chacun d'entre eux n'y avaient pas échappé. Vous lui dites un truc déplacé et c'est fichu. Évidement, elle récoltait les conséquences de ses actes de violence, mais elle s'en fichait complètement. Ses parents ne savaient plus quoi faire avec elle. À part de tenter de lui faire réparer ses erreurs, ils ne pouvaient absolument rien faire de plus. Mais avec un tel comportement, c'était comme tenter de marcher sur l'eau; impossible. Plus le temps passait, plus elle devenait vulgaire. Elle trouvait que ses trucs de riches étaient ennuyants et sans intérêt. Malgré tout, elle reçu une éducation qu'une fille de famille riche se devait de recevoir. Même sa chambre montrait son changement de vie; se n'était plus un décor pour enfants qu'on voyait, mais plutôt celui d'une chambre aux goûts et au décor sombre et gothique. C'est malheureusement vers ce style que ses goûts vestimentaires se tournèrent, faisant craindre les gens encore plus à son égard.

    Pourtant tout ceci n'était que le changement extérieur. Si les autres pouvaient s'en rendre compte, peut-être qu'ils pourraient faire tomber cette agressivité en elle. Que savaient-ils vraiment d'elle ? Rien du tout, justement. Parce qu'elle ne disait rien, ils ne pouvaient pas savoir. Au fond, elle n'était pas si méchante que cela. Certaines personnes pouvaient peut-être s'en rendre compte, mais ils ne disaient rien par peur. De toute manière, elle n'aurait rien dit pas peur que cela ne fasse que montrer sa faiblesse aux autres. Et ça, elle ne le se permettrait pas. Jamais ça ne devait se passer. Son état psychologique ne faisait que continuer de porter confusion à son esprit qui ne trouvait pas sa place. Pourtant, elle n'est pas si méchante que ça. La preuve, il lui arrive parfois de se mettre à pleurer la nuit sans aucune raison apparente. Elle tombait aussi parfois amoureuse, mais elle se le cachait à elle-même sous forme d'agressivité plus modérée. Une vraie racaille agirait-il de cette façon, finalement ? Ça j'en sais rien, mais en vérité, ils ne sont pas tous aussi méchants qu'il n'y paraisse. Et Minako en était bien la preuve, même si elle le cache.

    C'est ainsi que sa vie tourna - non pas en enfer - plutôt en dégringole dans une profonde solitude douloureuse. Neuf années ont passés et elle est restée toujours la même racaille qu'elle était devenue et reste fidèle à ce qu'elle est. Qui sait comment tout cela va se terminer...

    { V : You }


    Surnom/Pseudo : Val/ Valou (ou Bakushaku pour les intimes xD)
    Âge : 18 ans
    Fréquence de connexion : Très fréquente
    Un quelconque problème ? : Hmmmmmm... Nan.
    Un dernier mot Jean-Pierre ? =D : Euh..... NEKO POWA !!! Nyah
    Le règlement ? [Val-idé]




Dernière édition par Minako Nadeshiko le Mer 27 Juil - 18:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val Inagawa
Yakuza matheux fan de moisissures
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 22
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

Compétences
Compétence Active: Peut entrer dans n'importe quel RP se passant dans une bibliothèque.
Compétence Passive: A des informations générales sur les élèves enfants de yakuza.

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Mar 26 Juil - 15:45

Hum, bienv'nue.

Eh bien, physique est caractère tout va bien, l'histoire par contre... Quand bien même que ton personnage soit amnésique, avant de perdre la mémoire il avait une vie. Il faut la raconter même si elle ne s'en souvient pas, sinon le personnage est incomplet. Les histoires par RP ne sont d'autant plus pas précises. Quant à la classe, elle ne correspond pas à ce qui est dit dans ton histoire : en se faisant adopter, Minako devient automatiquement nouvelle riche, et alors elle ne peut entrer que dans la classe D ou à la grande limite C.
En revenant sur l'histoire, des soucis de logique. Effectivement, je confirme que Ouran n'est pas fait d'entière logique, mais à minima tout de même. Cette histoire que je viens de lire là... euh... Ben ça me rappelle vaguement Sasuke si tu vois le genre. U_U" Si l'assassin ressemble à Itachi préviens-moi ça intéresserait beaucoup ma grande soeur //PAN// Nan, plus sérieusement, un personnage martyre c'est banal, mais bon c'est pas ça le problème.
Le problème, c'est la logique, donc je reprends : un assassin qui dit ces mots, quand bien même qu'il connaisse ton personnage, ça n'existe pas, restons dans un minima de logique. En faisant des recherches, on trouve différent types d'assassins : ceux qui tuent tout le monde, ceux qui n'ont pour but que de tuer quelques personnes mais qui tueront tous ceux qui les voient, et ceux qui ne tueront que leur cible mais qui se laisseront attraper, en définitive l'assassin présenté ici est typique d'un shônen nekketsu si tu connais, ce qui est bien loin de l'idée à minima réaliste qu'on demande dans Ouran (on demande pas quelque chose de compliqué allons, dites-vous qu'il y a des forums où on aurait même interdit les yakuza, capacités étranges et j'en passe, bref pas de Delizia ou de Nekozawa).
Bref, en définitive je te demande de revoir ton histoire en incluant : une certaine logique, une explication des origines de ton personnage, du réalisme quant à son arrivée dans la haute société (de riches personnes iraient-elles vraiment adopter un enfant dans un petit orphelinat rural ?), son entrée à Ouran et un peu de réflexion sur ta classe, question de trouver celle où tu vas aller et par quel moyen.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2733857/
Minako Nadeshiko

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 26
Localisation : J'en sais rien, parce que je me suis encore perdue là ! xD

Compétences
Compétence Active:
Compétence Passive:

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Mar 26 Juil - 16:20

Houlà, ça fait beaucoup de choses à modifier Shocked (moi qui était justement en train de modifier la fiche xD)

Bon, je vais faire ce que je peux pour rendre tout ça plus logique, mais je ne sais pas ce que ce que ça va donner ^^'''''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val Inagawa
Yakuza matheux fan de moisissures
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 22
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

Compétences
Compétence Active: Peut entrer dans n'importe quel RP se passant dans une bibliothèque.
Compétence Passive: A des informations générales sur les élèves enfants de yakuza.

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Mar 26 Juil - 17:36

Si tu as besoin d'aide n'hésite pas, après tout on est là pour ça, et désolé de t'avoir donné tant de choses à modifier. ^^"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2733857/
Minako Nadeshiko

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 26
Localisation : J'en sais rien, parce que je me suis encore perdue là ! xD

Compétences
Compétence Active:
Compétence Passive:

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Mar 26 Juil - 18:18

C'est pas grave, t'en fais pas. Je vais pas t'en vouloir pour si peu ^^

Justement, j'avais une petite question à te poser. Dans son histoire, j'avais pensé expliquer son amnésie par le fait qu'elle ai failli être kidnappée par des personnes qui auraient été engagées par un des ennemis de la famille. Leur but étant d'obtenir un avantage politique et/ou économique de leur part, mais malheureusement la tentative de kidnapping aurait mal tournée. Par accident, elle aurait perdue la mémoire en tombant de l'escalier qui se trouvait à l'entrée. Ses parents auraient tout fait pour l'aider à retrouvé la mémoire, mais sans résultats, et ils ont continué de l'élever comme telle, même si Minako ne se souvenait ni de ses parents ni des gens de son entourage et qu'elle changea complètement de personnalité.

Qu'en penses-tu ? Ça passe ou pas ? Et si ça l'était, elle serait de quelle classe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val Inagawa
Yakuza matheux fan de moisissures
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 22
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

Compétences
Compétence Active: Peut entrer dans n'importe quel RP se passant dans une bibliothèque.
Compétence Passive: A des informations générales sur les élèves enfants de yakuza.

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Mar 26 Juil - 19:22

Normalement tout est bon (moyen économique et politique, il vaut mieux l'un des deux plutôt que les deux). Pour ce qui est de la classe, à partir de cette histoire tu peux tout à fait entrer dans la classe B.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2733857/
Minako Nadeshiko

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 26
Localisation : J'en sais rien, parce que je me suis encore perdue là ! xD

Compétences
Compétence Active:
Compétence Passive:

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Mer 27 Juil - 10:33

Et voilà, après plusieurs heures d'écriture et de réflexion, j'ai terminé l'histoire de mon perso (enfin... j'vais pouvoir me reposer un peu, je suis super fatiguée =-=).

J'espère que se sera mieux que la précédente histoire. ^^

EDIT: Par contre, j'ai pas d'idées pour les compétences ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Val Inagawa
Yakuza matheux fan de moisissures
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 22
Localisation : Bah dans mes vêtements, aux dernières nouvelles...

Compétences
Compétence Active: Peut entrer dans n'importe quel RP se passant dans une bibliothèque.
Compétence Passive: A des informations générales sur les élèves enfants de yakuza.

MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   Ven 29 Juil - 11:38

Voilà voilà~
Eh bien maintenant je pense que tout est bon. Te sont donc ouverts comme groupes : Dépressif, Normal ou à la limite Caïra.
Pour les capacité, je dois avouer ne pas avoir plus d'idée pour ton personnage, si une idée te viens plus tard n'hésite pas à demander à un administrateur qui te la validera.
Dès que tu auras choisi ton groupe je t'y ajouterai et tu pourras commencer à jouer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/2733857/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite rebelle au coeur tendre ? Juste ici !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hayleen Blackburn, un dinosaure au coeur tendre.
» Chasse solo 8D [PV : Coeur Tendre]
» Ashley Anderson, la téméraire au coeur tendre.
» Kelly E. West + Petite soeur de coeur + Nina Agdal
» Ma petite Light Novel (il manque juste un illustrateur et pis c'est que le début): Hopeless Devil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ouran Rpg :: First :: Dossiers d'admission :: Dossiers admis-
Sauter vers: